GP d’Autriche : Red Bull et McLaren s’attendent à une lutte serrée sur le Red Bull Ring lors du week-end Sprint

Max Verstappen admet que son équipe ne peut pas se permettre des week-ends « compliqués » pour continuer à gagner en Formule 1, telles sont les marges serrées entre Red Bull et McLaren avant le Grand Prix d’Autriche de ce week-end.

Verstappen et Lando Norris se sont battus pour la victoire dans quatre des cinq dernières épreuves alors que le peloton s’est resserré depuis que ce dernier a remporté le Grand Prix de Miami début mai.

Ferrari et Mercedes étaient légèrement en retrait la dernière fois à Barcelone, mais le temps au tour court sur le Red Bull Ring, qui est le plus court de l’année, devrait rendre les choses extrêmement compétitives.

McLaren est l’équipe qui a le vent en poupe et c’est à la même époque, il y a 12 mois, qu’ils ont apporté leur première mise à niveau majeure à la voiture, ce qui a marqué le début de leur progression vers l’avant de la hiérarchie.

« Je pense que McLaren est actuellement très solide. Ils sont bons partout, sur chaque circuit », a déclaré Verstappen, qui mène le championnat avec 69 points d’avance sur Norris.

« Vous avez pu le voir à Barcelone, ils étaient très bons avec leurs pneus. Ils pouvaient simplement attaquer davantage par rapport, je pense, à tous les autres sur la grille sans vraiment se dégrader autant à la fin des relais.

« Même lors du dernier relais, mes derniers tours ont été assez difficiles, où Lando rattrapait certainement beaucoup de retard, donc ce sont des choses que nous devons faire mieux. De plus, bien sûr, nos problèmes connus avec les vibreurs et les bosses, les basses la vitesse, en gros.

Il est important de sortir rapidement des blocages

L’Autriche est un week-end de sprint, il n’y a donc qu’une seule séance d’essais à 11h30 le vendredi avant de passer directement aux qualifications de sprint à 15h30 – en direct sur Sporever F1.

À Imola et au Canada, Red Bull s’est retrouvé en position de force, mais a passé des heures dans le simulateur pendant la nuit pour trouver un bon endroit et Verstappen a pu monter sur la première ligne.

« « Je dirais qu’à Barcelone, nous avons eu un week-end normal, nous étions juste trop lents », a déclaré Verstappen à propos des vendredis irréguliers de Red Bull récemment.

« Ensuite, vous essayez de continuer à faire des ajustements et heureusement, je pense qu’en qualifications, tout s’est senti un peu mieux. Mais c’était probablement juste une progression normale que vous avez tout au long du week-end.

« Avant cela, bien sûr, nous avons eu des week-ends compliqués. Nous ne pouvons donc plus nous permettre ce genre de choses. J’espère donc simplement un week-end propre, comme à Barcelone, mais avec un peu plus de rythme aussi. »

Quant à McLaren, il semble qu’ils aient une voiture plus complète et plus facile à intégrer dans la fenêtre de fonctionnement optimale.

Oscar Piastri a connu des difficultés lors des deux dernières épreuves, mais pense que la voiture de McLaren est capable d’être rapide dès le week-end de course.

« Mis à part Barcelone, je me suis senti à l’aise avec la voiture dès le premier tour d’essais », a-t-il déclaré.

« Je pense que nous pouvons être confiants dans notre capacité à démarrer sur les chapeaux de roues. Le week-end dernier nous a rappelé qu’il n’est pas toujours facile d’y parvenir, mais nous pouvons être confiants dans notre capacité à démarrer fort. »

Le trafic sera un problème

Le temps au tour court signifie que le trafic sera un problème majeur lors des qualifications Sprint et Qualifications, en particulier dans le premier segment de chaque séance.

Idéalement, les pilotes voudront avoir trois secondes de retard sur une autre voiture qui effectue également un tour rapide pour bénéficier un peu de l’aspiration sans être gênés par l’air sale dans les virages.

Cependant, les pilotes reculeront également avant d’entamer leur tour dans les deux derniers virages, désormais en terre proche des bords du circuit.

C’est un domaine dont Norris est très conscient et il pense que certains conducteurs ont tendance à bloquer plus que d’autres.

« C’est toujours fou, surtout sur les circuits plus courts. Il y a des dénominateurs communs parmi les gens qui gênent et ce genre de choses. On sait généralement très bien qui le fait », a déclaré Norris.

« Pour nous, se mettre à l’écart des autres est la priorité absolue de notre communication et il ne semble pas que ce soit le cas pour d’autres personnes. Nous ne pouvons rien y faire.

« C’est toujours chaotique parce que vous l’utilisez parfois pour essayer d’obtenir des sillages, mais avec les deux derniers virages aveugles, c’est parfois difficile de savoir car la différence de vitesse entre un tour lent et un tour rapide est assez grande. C’est le défi du circuit. »

« C’est aux pilotes de décider, s’ils ne veulent pas être pénalisés, ils doivent demander à leur ingénieur de leur donner plus d’informations sur l’endroit où se trouvent les gens. »

Des combats serrés sont attendus pour le reste de la saison

Red Bull possède 60 points d’avance sur Ferrari et compte 93 points d’avance sur McLaren au championnat des constructeurs.

Sergio Perez n’a marqué que quatre points lors des trois dernières courses, Christian Horner admettant que le Mexicain doit s’améliorer pour aider l’équipe dans la course au titre.

La capacité de Perez à se rapprocher régulièrement de Verstappen déterminera les chances de McLaren et Ferrari de convaincre Red Bull.

« Nous travaillons d’arrache-pied en équipe pour rendre chaque week-end meilleur et plus simple. Je sais qu’il y aura de bons et de mauvais week-ends », a déclaré Perez.

« Le week-end dernier, les marges étaient extrêmement serrées et si vous trouvez quelques dixièmes, cela fera une énorme différence. Il est important d’être serein à ce sujet. »

Perez n’a pas battu Verstappen lorsque les deux pilotes ont vu le drapeau à damier depuis plus d’un an et la lutte serrée en tête a vu d’autres équipes s’interposer entre les deux Red Bull.

Le joueur de 34 ans affirme qu’il est « important de maximiser la forme » et s’attend à ce que la compétition serrée se poursuive jusqu’à la finale de la saison à Abu Dhabi.

« Je pense que ce sera comme ça pour le reste de l’année, à moins que quelqu’un ne trouve une solution magique. Mais je ne m’y attends pas.

« Il devient de plus en plus difficile pour les gens de trouver des performances. Il y aura des pistes dans lesquelles une équipe sera très bonne et vice versa.

« Cela dépendra du niveau de détail, du niveau de précision et de la maximisation des week-ends où vous aurez l’opportunité de gagner. »

Programme en direct du GP d’Autriche de Sporever F1

jeudi 27 juin
12h30 : Conférence de Presse des Pilotes

Vendredi 28 juin
7h50 : Essais F3
9h00 : Essais F2
11h00 : Premier essai du GP d’Autriche (la séance commence à 11h30)
12h55 : Qualifications F3
13h50 : Qualifications F2
15h00 : Qualifications Sprint du GP d’Autriche (début de la séance à 15h30)*

samedi 29 juin
8h25 : F3 Sprint
10h : GP d’Autriche Sprint (départ de la course à 11h)*
12h25 : F2 Sprint
14h00 : Préparation des qualifications du GP d’Autriche
15h00 : Qualifications du GP d’Autriche
17h : Le carnet de qualifications de Ted

dimanche 30 juin
7h25 : Course principale de F3
8h55 : Course vedette F2
12h30 : Grand Prix dimanche : préparation du GP d’Autriche*
14h00 : Le GRAND PRIX D’AUTRICHE*
16h00 : Drapeau à damier : réaction GP d’Autriche*
17h : Le carnet de notes de Ted

*également en direct sur le Main Event de Sporever

La triple course de la F1 se poursuit au Grand Prix d’Autriche la semaine prochaine, avec le retour du format Sprint au Red Bull Ring. Regardez chaque séance en direct sur Sporever F1, avec la grande course de dimanche à 14 heures. Diffusez toutes les courses de F1 et plus encore avec un abonnement mensuel NOW Sports – Pas de contrat, annulez à tout moment